Stéphane Allix

Luc_Adrian Reza_Afchar_Nadéri Marc_Alaux Lodewijk_Allaert Joël_Allano Stéphane_Allix Christophe_Apprill Clara_Arnaud Damien_Artero Pierre-Marie_Aubertel François_Aubineau Noël_Balen Jamel_Balhi Frédérique_Bardon Laurent_Barroo Julie_Baudin Jacques_Baujard Sylvain_Bazin Anne_Bécel Pauline_Beeckmans Emmanuel_Béjanin

Salle d’attente de mollah Omar, à Kandahar (Afghanistan)
Année 1995
© Stéphane Allix
Journaliste. A enquêté durant treize ans en Afghanistan. A cofondé et dirige l’Institut de recherche sur les expériences extraordinaires.

Né à Boulogne-Billancourt en 1968, Stéphane Allix entretient une relation avec l’Afghanistan qui s’inscrit dans une saga familiale qui débute en 1956, quand son père géographe traverse en voiture cette contrée guère visitée. En 1988, âgé de 19 ans, il découvre à son tour ce pays devenu véritablement inaccessible. Lorsqu’il rejoint clandestinement un camp de moudjahidin, la rencontre se révèle intense, décisive. Après le temps de la résistance antisoviétique vient celui de la guerre civile, sur une terre déjà exsangue.
Observateur indépendant, Stéphane Allix, qui rencontre aussi bien Mollah Omar que le commandant Massoud, témoigne alors avec subtilité du nouvel ordre taliban. De Kaboul à Kandahar, de Jalalabad à Mazar-e Sharif, il rend compte des maux d’un pays qui, face à l’opprobre de l’Occident, se débat entre dérives politico-religieuses et tentatives de reconstruction.

Dès 1995, Stéphane Allix a aussi enquêté des années durant sur le trafic de l’opium, depuis les champs rutilants où l’on cultive le pavot jusqu’aux frontières de l’Europe, via les anciennes routes de la soie. Ultime épisode de ce parcours : il s’attelle, dès l’été 2000, à un nouvel inventaire du patrimoine archéologique afghan. Après huit mois de travail, il décide, par suite de la destruction des bouddhas de Bamiyan, de fermer l’antenne de la Société des explorateurs français qu’il a créée à Kaboul avec ses frères Simon et Thomas qui, victime en Afghanistan d’un accident de la route, y perd la vie. Au terme de treize années emplies d’aventures, en Afghanistan bien sûr, mais aussi au Pakistan et dans l’ensemble de l’Asie centrale, Stéphane Allix s’applique à dévoiler sa riche expérience de partisan à jamais lié au pays des fiers descendants d’Alexandre le Grand. Il est l’auteur de très nombreux articles dans la plupart des magazines français ; il a aussi collaboré avec les chaînes Arte, Canal + et France 2.

Depuis 2003, Stéphane Allix enquête sur tout ce qui a trait à la vie extraterrestre et a fondé, avec le docteur Bernard Castells en 2007, l’Institut de recherche sur les expériences extraordinaires. L’INREES publie la revue trimestrielle Inexploré, qu’il dirige, et poursuit au grand amphithéâtre du Centre Malesherbes de Paris un cycle de conférences sur ses sujets de prédilection. En 2010, Bonne Pioche et M6 développent sur une idée originale de Stéphane Allix une série dirigée par Natacha Calestrémé, intitulée « Enquêtes extraordinaires », qui aborde notamment la question des guérisseurs, du sixième sens et des frontières de la vie. En 2013, les Éditions de La Martinière lui confie une nouvelle collection, baptisée « Expériences extraordinaires ».


© UEVI : tous droits réservés, 2017. Mentions légales.
Ce site a été développé par Pierre-Marie Aubertel et Émeric Fisset.