Christophe Houdaille

Luc_Adrian Reza_Afchar_Nadéri Marc_Alaux Lodewijk_Allaert Joël_Allano Stéphane_Allix Christophe_Apprill Clara_Arnaud Damien_Artero Pierre-Marie_Aubertel François_Aubineau Noël_Balen Jamel_Balhi Frédérique_Bardon Laurent_Barroo Julie_Baudin Jacques_Baujard Sylvain_Bazin Anne_Bécel Pauline_Beeckmans Emmanuel_Béjanin

Au large de la Tasmanie (Australie)
Année 1990
© Patrick Fradin
A construit son cotre et couvert plus de 90 000 milles à la voile, en bouclant deux tours du monde par les trois caps. Après douze ans comme voilier en Irlande, vit dans l’arrière-pays ariégeois.

Né à Neuilly-sur-Seine en 1963, Christophe Houdaille s’est très tôt intéressé à la voile. Après avoir obtenu le diplôme de moniteur fédéral (CAEV) puis le baccalauréat, il a construit dans le jardin de ses parents à Nantes Saturnin, cotre de 11 mètres de type Damien IV. Parti de Trentmoult en 1988, il a couvert notamment en compagnie de Patrick Fradin, avec qui il a signé l’album Îles des Quarantièmes, près de 100 000 milles à la voile, en bouclant deux tours du monde par les trois caps – Bonne-Espérance, Leeuwin et Horn.

À l’actif de Christophe Houdaille, entre 1988 et 1996, deux circumnavigations à la voile par les mers australes dont une de huit mois en solitaire et sans escale – le sujet du récit Sans escale justement –, des séjours de trois mois en Australie, de huit mois aux Malouines, d’un an en Géorgie du Sud et d’un an et demi aux « îles de la Désolation » – le sujet du récit Au vent des Kerguelen. Le navigateur a occupé de nombreux emplois dans le monde maritime : moniteur de voile aux Glénans, docker aux Malouines, technicien de chantier naval en Irlande. À terre, il a aussi été ouvrier agricole puis visiteur médical dans la région nantaise, préposé au comptage d’oiseaux en Géorgie du Sud, employé dans des élevages de moutons aux Malouines, notamment dans celui de Jérôme Poncet sur l’île Beaver.

En l’an 2000, Christophe Houdaille s’est installé en Irlande, dans le comté de West Cork. À Schull, à la pointe sud-ouest du pays, il a créé dans une église désaffectée en 2003 sa propre voilerie, Fastnet Sails. Il a conçu et cousu des voiles tant pour l’Ada 2 d’Isabelle Autissier que pour le cotre de Kim Hafez. Toujours à l’écoute du « chant des voiles », titre de ses Petites pensées sur la navigation hauturière, il a poursuivi ses échappées sur son First 25 au large de Mizen Head, entre la mer Celtique et l’océan Atlantique, et, de préférence sur son Seventeen Twenty, a participé à moult régates.

En septembre et octobre 2013, Christophe Houdaille a parcouru en quarante-sept jours de marche le GR10 qui traverse les Pyrénées, depuis Hendaye jusqu’à Banyuls-sur-Mer, en passant par le cirque de Gavarnie, Cauterets et Bagnères-de-Luchon : cette randonnée constitue le sujet de son ouvrage à paraître. Déçu par les entraves administratives au développement de sa voilerie et exalté par sa découverte du massif pyrénéen, il a quitté peu après l’Irlande pour s’établir au début de 2014 dans l’arrière-pays ariégeois. Depuis la vallée du Garbet, d’où sont partis des centaines d’oussailhès pour « montrer l’ours » de par le monde, il prend plaisir à découvrir sans relâche la chaîne des Pyrénées et à renouer avec sa passion pour le monde minéral, la toponymie et les oiseaux.


© UEVI : tous droits réservés, 2017. Mentions légales.
Ce site a été développé par Pierre-Marie Aubertel et Émeric Fisset.