Baptiste Roux

Luc_Adrian Reza_Afchar_Nadéri Marc_Alaux Lodewijk_Allaert Joël_Allano Stéphane_Allix Christophe_Apprill Clara_Arnaud Damien_Artero Pierre-Marie_Aubertel François_Aubineau Noël_Balen Jamel_Balhi Frédérique_Bardon Laurent_Barroo Julie_Baudin Jacques_Baujard Sylvain_Bazin Anne_Bécel Pauline_Beeckmans Emmanuel_Béjanin

Condé-Sainte-Libiaire – Seine-et-Marne (France)
Année 2007
© Aricia Pastaga
Professeur agrégé de lettres modernes, spécialiste de Modiano. Amoureux des trains et du cinéma sous toutes leurs formes.

Né aux Lilas en 1969, Baptiste Roux est docteur ès lettres et professeur agrégé en classes préparatoires au lycée Henri-Moissan de Meaux. Ses études littéraires le conduisent à l’agrégation en 1993 puis, dès 1998, à un doctorat consacré à la représentation fantasmatique de la Collaboration au sein des romans de Patrick Modiano.

Captivé depuis l’enfance par l’impalpable magie des transports ferroviaires, Baptiste Roux sillonne le réseau ferré européen et n’a de cesse de parcourir la France pour y emprunter les plus belles lignes ferroviaires et y dénicher les gares les plus pittoresques. Il a publié deux ouvrages sur ce thème chez Transboréal, dans la collection « Petite philosophie du voyage ». Cette collaboration s’enrichira en 2015 d’un troisième opus sur le rock, son inavouable jardin secret. C’est en outre un amoureux de la Bretagne, où il séjourne souvent, particulièrement sur l’île d’Ouessant au sujet de laquelle il a écrit « L’île aux reflets d’infini », publié dans le n° 12 de la revue Chemins d’étoiles.

Outre le monde ferroviaire et la Bretagne, l’autre passion de Baptiste Roux est le cinéma. c’est à l’occasion d’une reprise de La Mort aux trousses dans une salle parisienne, en 1982, qu’il commence à s’éprendre du septième art. Après Hitchcock, Wilder et Preminger, Kubrick rejoint son panthéon personnel à la sortie de 2001, l’odyssée de l’espace et devient un de ses « Compagnons de route ». Il s’enthousiasmera par la suite pour Bergman, Ozu et Buñuel. C’est à partir de cette date que débute sa contribution occasionnelle à la revue Positif, pour laquelle il a élaboré une dizaine d’articles sur des sujets et des cinéastes aussi éclectiques que les frères Coen ou le panthéisme profane dans les réalisations majeures de l’année 2011. Soucieux de mettre à la portée du grand public les films du répertoire ou les chefs-d’œuvre contemporains, il coanime par ailleurs le ciné-club de la ville de Meaux, à peu de distance d’Esbly où il vit.


© UEVI : tous droits réservés, 2017. Mentions légales.
Ce site a été développé par Pierre-Marie Aubertel et Émeric Fisset.