Christophe Apprill

Luc_Adrian Reza_Afchar_Nadéri Marc_Alaux Lodewijk_Allaert Joël_Allano Stéphane_Allix Christophe_Apprill Clara_Arnaud Damien_Artero Pierre-Marie_Aubertel François_Aubineau Noël_Balen Jamel_Balhi Frédérique_Bardon Laurent_Barroo Julie_Baudin Jacques_Baujard Sylvain_Bazin Anne_Bécel Pauline_Beeckmans Emmanuel_Béjanin

Marseille – Bouches-du-Rhône (France)
Année 2010
© Michèle Giovannangelli
Danseur de tango et sociologue de la danse.

Né à Saint-Germain-en-Laye en 1963, Christophe Apprill pratique et enseigne le tango depuis 1993. Il intègre comme danseur la compagnie Quat’zarts fondée par Catherine Berbessou et participe à deux de ses créations, Valser en 1999 et Fleur de cactus en 2002, qui sont présentées au Théâtre de la Ville à Paris, au Festival d’Avignon, à la Maison de la danse à Lyon, ainsi qu’à l’étranger, notamment en Suisse, en Belgique, aux Pays-Bas et en Italie. Il joue un rôle actif dans la vie associative relative au tango en tant que membre de l’équipe du festival la Rue du Tango à Marseille, de 2006 à 2011. Il organise également des stages de tango avec l’association Tango de soie, dont il a été le cofondateur en 1994.

Parallèlement à sa pratique du tango, Christophe Apprill a développé un regard analytique sur les danses de couple dans sa thèse de sociologie, qu’il soutient en 2003 à l’EHESS, intitulée « Les danses de couple : lieux et territoires de pratique et d’apprentissage en France ». Ses recherches portent sur la danse comme pratique culturelle et sa circulation entre l’Europe, l’Afrique et les Antilles. Il s’intéresse particulièrement aux fonctions sociales de la danse et aux codes identitaires qui s’en dégagent, notamment dans Tango, Le couple, le bal et la scène, qu’il publie en 2008 aux éditions Autrement. Ses travaux s’interrogent aussi sur les sociabilités associatives et la problématique de la professionnalisation de la danse dans le contexte de la mondialisation.

Sociologue, docteur de l’EHESS, membre du Centre Norbert Elias et du groupe de recherche Musmond (Mondialisation, musiques et danses : circulations, mutations, pouvoirs), Christophe Apprill est également chercheur à l’Observatoire des publics, des professionnels et des institutions de la culture (OPPIC). Il est régulièrement l’invité de colloques ou de conférences portant sur les aspects anthropologique, sociologique ou historique du tango.


© UEVI : tous droits réservés, 2017. Mentions légales.
Ce site a été développé par Pierre-Marie Aubertel et Émeric Fisset.