François Aubineau

Luc_Adrian Reza_Afchar_Nadéri Marc_Alaux Lodewijk_Allaert Joël_Allano Stéphane_Allix Christophe_Apprill Clara_Arnaud Damien_Artero Pierre-Marie_Aubertel François_Aubineau Noël_Balen Jamel_Balhi Frédérique_Bardon Laurent_Barroo Julie_Baudin Jacques_Baujard Sylvain_Bazin Anne_Bécel Pauline_Beeckmans Emmanuel_Béjanin

Bohemanflya, Isfjord, Spitzberg – Svalbard (Norvège)
Année 2009
© François Aubineau
Spécialiste des musiques du monde. A effectué avec Florent Mercier un tour de l’Europe de l’Ouest à pied.

Né à Angers en 1979, François Aubineau découvre les joies du plein air, de la randonnée et du bivouac par l’intermédiaire du scoutisme. En véritable Ligérien, il pratique le kayak dès l’âge de 12 ans et sillonne à pied et à VTT les rives de la Loire et les nombreuses forêts de l’Anjou. La rencontre avec Florent Mercier, fils d’exploitants engagés dans l’agriculture biologique angevine, est primordiale. Lycéens, tous deux passent la plupart de leurs week-ends ensemble et développent une amitié grandissante. François Aubineau aide alors aux travaux de la ferme, dans lesquels il s’épanouit et approfondit son lien à la nature. À l’âge de 22 ans, il abandonne un CDI à la FNAC d’Angers afin d’entreprendre un voyage à pied sur les chemins de l’Europe de l’Ouest, qu’ils vont arpenter de juin 2001 à décembre 2002. En un an et demi d’itinérance, les deux marcheurs parcourent ainsi près de 10 000 km. Ils traversent d’abord la France rurale des schistes de la Loire aux calcaires du Vercors, les Alpes suisses par la Strada Alta, l’Autriche à l’occasion de la fête des moissons arrosée de toasts au schnaps, la Slovénie et les forêts enneigées du Triglav, les plaines toscanes d’Italie, la péninsule Ibérique au cœur de l’hiver avec ses déserts espagnols en Murcie et la Serra da Estrella portugaise sous les averses de grêle. De Galice, ils passent en Irlande sur un voilier et reprennent leur marche en direction de l’Écosse où ils sont assaillis par les midges qui hantent les Highlands l’été. Après une autre traversée à la voile, ce seront la Norvège et ses monts Hardanger, la Suède avec ses tourbières versicolores, le Danemark, l’Allemagne où l’accueil chaleureux de paysans « alternatifs » les enchante, puis les Pays-Bas, la Belgique et enfin la France.

Nostalgique du silence réparateur qu’il a connu en nature durant ce voyage initiatique, François Aubineau s’essaie ensuite au pastoralisme dans les Alpes-Maritimes, et veille sur un troupeau de brebis pendant l’estive en amont de la vallée de la Gordolasque, à l’orée du Mercantour. S’étant également initié à la photographie pendant son tour d’Europe, il couvre en tant que photographe les Rencontres musicales méditerranéennes, à Bonifacio en 2004. Il travaille ensuite une année à Milan comme mannequin, et passe de l’autre côté de l’objectif en s’essayant au poste d’assistant auprès du photographe Marco Marezza. Puis, de la Corse à la Lozère, il enchaîne les petits emplois avant de rejoindre sa Loire natale, au bord de laquelle il s’installe dans un habitat troglodytique, à Rochecorbon, près de Tours. Après quatre années passées comme commercial à L’Autre Distribution – maison de disques spécialisée dans les musiques du monde, dont il est un fin connaisseur –, cet amateur de musiques traditionnelles, qui joue aussi de l’accordéon diatonique, de la batterie et de la flûte irlandaise, passe l’été 2009 au Spitzberg en tant que guide accompagnateur, avant de reprendre du service auprès d’Anticraft, une maison de disques parisienne spécialisée dans le rock indépendant, le jazz et le rock français.

Depuis 2014, François Aubineau guide à l’année, principalement pour le compte de l’agence 66° Nord.


© UEVI : tous droits réservés, 2017. Mentions légales.
Ce site a été développé par Pierre-Marie Aubertel et Émeric Fisset.