Collection « Récits »

Couverture

Une vie sur la route, Chroniques d’un sac à dos
André Brugiroux




« Finalement, j’ai pris une vie sabbatique », constate non sans surprise mon globe-trotter de patron en rentrant de son dernier pays visité, le Mustang. C’était le 249e et dernier pays de sa longue liste. Le rêve d’André Brugiroux était de taille : voir le monde entier… Il l’a réalisé ! Moi, « Sire de la besace », son fidèle sac à dos, j’ai suivi ce diable de bourlingueur, que j’appelle affectueusement « Monsieur » André, sur tous les chemins de la terre et je peux certifier qu’il a passé sa vie sur la route. Cela nous a pris un demi-siècle en tout. Mon Maître et Seigneur a déjà relaté les dix-huit premières années de son rêve, au cours desquelles il a parcouru 400 000 kilomètres autour du monde en stop (de 1955 à 1973) dans La terre n’est qu’un seul pays. C’est moi, votre humble serviteur à bretelles, qui, en tant que témoin privilégié, me charge maintenant de vous conter les péripéties et tribulations que mon patron a connues depuis cette odyssée. Car un apostolat de pacifiste l’a galvanisé dès son retour et son insatiable curiosité ne l’a jamais lâché, le malheureux ! « Mieux vaut voir une fois qu’entendre cent fois », dit le proverbe.


© UEVI : tous droits réservés, 2019. Mentions légales.
Ce site a été développé par Pierre-Marie Aubertel et Émeric Fisset.